Assistente editor: Hugo de Aguiar

deaguiar.hugo@gmail.com

le chant du muet

tel un pavé
d’apparence bizarre
un message assigné

le bruit s’abat dans le silence
comme un dard indiscret

personne ne l’écoute

dans la ville farcie d’ordures
un vieil homme
ajuste le manteau dans ses épaules
assis sur un rictus coupable

la bouche privé de clameurs
le crâne plein de strophes
comme un aède du moyen-age

c’est un muet que chante délicatement
récréant dans une cithare
les sons de naguère

que tout le monde écoutait

Fernando Oliveira

2 comentários:

Sergio Gonçalves dos Santos disse...

very nice, thanks mz friend.

sergio, beija-flor-poeta

fernando oliveira disse...

Obrigado Sergio, somos um pouco poliglotas, eu, pouco.

fernando